RÉMI SAINT JACQUES DE BELLECROIX

Rémi Saint Jacques de Bellecroix n’a pas réussi à choisir entre sa passion pour l’histoire et son amour la musique. De son indécision résulte un électro chic et trash à la sauce baroque, une succession de titres aiguisés pour des afters en backroom autant que pour une partie de cache-cache dans les jardins de Versailles à 5h du matin, une fiole de Poppers sous le nez.